Frères Mineurs de la Province Jean Duns Scot de France-Belgique

Les premiers frères mineurs sont arrivés en France quelques années après la conversion de saint François. Ils étaient déjà présents en Provence, mais c’est la date de 1217 qui est couramment retenue: quelques frères, dont le frère Pacifique, arrivent sur la colline de Vézelay et occupent un petit prieuré sur son versant nord: c’est le début de l’ermitage de La Cordelle. Puis les frères gagnent Paris et fondent rapidement des couvents dans nombreuses villes.  L’histoire de l’Ordre en France suit les aléas de l’histoire: arrivée des Capucins, expulsion à la Révolution française, puis retour, lois de suppression des ordres religieux, retour…

Aujourd’hui, notre province franciscaine de France-Belgique compte environ 160 frères dans 15 fraternités. Nos activités sont variées: aumôniers d’hôpitaux, de prison, de gens du voyage, présence en paroisses populaires et auprès de personnes porteuses de handicap, animation de grands sanctuaires franciscains, engagement pour le dialogue inter-religieux et mouvements de justice sociale (cercles de silence, ACAT…), frères aux études, frères en maison de soin pour le grand âge…

La Famille Franciscaine en France est plus large que les frères mineurs. Pour les religieux masculins, il y a nos frères mineurs conventuels et nos frères mineurs capucins. Ensemble nous partageons le charisme de François, comme dans une famille, chacun avec son histoire, chacun avec sa personnalité. Les Clarisses sont des moniales et partagent une vie de prière en clôture. De nombreuses congrégations féminines apostoliques se sont créées en particulier au XIXe siècle pour vivre de l’idéal franciscain. Il y a aussi des hommes et des femmes mariés ou non qui, tout en ayant une vie professionnelle, mettent leur existence dans les pas de François et de Claire. Dans notre Famille Franciscaine, ils sont appelés franciscains séculiers. 

Retrouve la Famille Franciscaine près de chez toi !


Facebook